Parole de diplômé

« Je suis ravie de prendre la ligne de départ et ne m’y attendais pas vraiment, je pratique depuis si peu de temps. C’est incroyable ! »
Bachelor Business (Bac+3)

 

Championnats du monde de Canicross :

Solène Barrot, une diplômée sur la ligne de départ!

 

Solène Barrot


C’est du 4 au 7 octobre 2018 à Lubieszow en Pologne que Solène et Éros s’élanceront pour les championnats du monde de Canicross.

Diplômée du Groupe, c’est en 2017 que la jeune femme découvre l’univers du Canicross et se passionne pour cette discipline.

Un an plus tard c’est en tant que participante pour les Championnats du Monde que nous la rencontrons pour une rétrospective de son parcours un brin atypique.

 

 

 

Un parcours hors du commun

C’est une jeune femme radieuse et encore un peu sous l’effet de l’émotion que nous avons rencontrée. Diplômée du Bachelor Business promotion 2013 et membre de l’Équipe de France FSLC de Canicross, Solène Barrot était lors de notre échange en pleine préparation pour les championnats du monde prenant place début octobre en Pologne.

« Je suis ravie de prendre la ligne de départ et ne m’y attendais pas vraiment, je pratique depuis si peu de temps. C’est incroyable ! » indique-t-elle dès les premières secondes.

Parcours relativement incroyable en effet pour cette rochelaise qui, jusqu’en 2017, pratiquait davantage la boxe et le trampoline que la course à pied. C’est en effet seulement en janvier 2018 que la future qualifiée pour les championnats du monde décide de se consacrer exclusivement au canicross avec son fidèle binôme Éros, un berger hollandais de deux ans. Athlétique et volontaire ce chien lui ressemble et pour cause, au départ il n’était pas destiné à pratiquer du sport à haut niveau !

« J’avais choisi Éros pour me tenir compagnie, c’est au fil de nos sorties que j’ai compris que la course lui plaisait et j’ai alors décidé de m’engager davantage à ses côtés en compétition. » souligne Solène Barrot.

 
Une discipline engageante

Accessible à tous, le canicross n’en reste pas moins une discipline exigeante à haut niveau pour le coureur comme pour son compagnon à 4 pattes. Parce que pratiquée en duo, la discipline exige un engagement des deux athlètes et une attention de chaque instant.

« Je suis tout à fait consciente qu’Éros court pour moi, sans lui, jamais je n’atteindrai ces résultats. » nous fait remarquer Solène.

Contrairement au running, le canicross comporte un effet de traction, les muscles utilisés ne sont pas tout à fait les mêmes et le terrain est plus escarpé, vallonné et parfois boueux. Les organismes sont donc soumis à rude épreuve. C’est en connaissance de cause que Solène soutenue par son coach, double champion du monde de la discipline, que la jeune femme s’entraine au minimum 4 fois par semaine avec une sortie dite attelée, afin de fournir des efforts longs. Mais attention, si le canicross est engageant, le respect du chien est primordial.

« Les épreuves sont réalisées en saisons intermédiaires afin de préserver la bonne santé des chiens et il n’est pas question de demander plus que ce que chacun peut donner. » souligne Solène.

 
L’expérience, au cœur du parcours

Diplômée du Bachelor Business de La Rochelle Business School, Solène Barrot est entrée en 2nde année suite à un début de scolarité à Paris au sein d’une structure alliant le management sportif aux études. C’est ensuite tout naturellement qu’elle s’est dirigée vers le parcours expérientiel avec cette volonté d’apprendre en étant au contact direct avec le terrain. S’en suivront six mois de stage, puis une troisième année en alternance afin de se confronter à la réalité professionnelle.

Et parce qu’il n’était pas question pour cette mordue de sport de rester sur place, c’est en Nouvelle-Zélande qu’elle posa ses valises une fois diplômée.

« L’école m’a permis de me connaitre davantage via notamment le module de développement personnel (Projet Personnel Professionnel). J’ai ainsi pu assez vite partir pour découvrir le monde et me connaître mieux. » indique Solène.

Consciente que 2018 constitue une année de transition, Solène Barrot a fait le choix de rester pour quelques temps encore à La Rochelle, où elle conjugue vie professionnelle et entraînement sportif. La jeune femme l’affirme, l’école l’a aidée à développer ses capacités et surtout à gérer le off de tout sportif à savoir la recherche de sponsors et la communication.

Fidèle aux valeurs de partage Solène devrait également prendre le micro pour partager auprès des étudiants du groupe son expérience et pourquoi pas faire émerger de nouvelles vocations !

 

En savoir + :
Page Facebook de Solène Barrot
Bachelor Business de La Rochelle Business School
Fédération des Sports et Loisirs Canins