Les Étapes de leur cursus

passent par le voyage

  • etudier à l'international
23 mai 2019

EXPÉRIENCE Axelle, Wanda, Emma sont toutes trois inscrites en Bachelor in Tourism & Hospitality. Chacune suit ses cours du second semestre dans un contexte différent, à l’étranger

Une immersion totale et une ouverture à l’international.  C’est ce qu’ont chacune recherché Axelle Montpierre partie pour un semestre en Thaïlande, Wanda Velin aux Pays-Bas et Emma Cuvelier en Autriche. Cette expérience sera profitable à leur projet professionnel.

 
Axelle Montpierre (Thaïlande)

Avec ses parents, Axelle Montpierre, originaire de Guadeloupe, a souvent eu l’occasion de voyager « J’ai fait plusieurs séjours aux États-Unis, en Amérique du Sud, dans différents pays d’Europe, mais cette fois, c’est autre chose. Je suis à Bangkok pour plusieurs mois et j’ai le temps de découvrir en profondeur une nouvelle culture. » Axelle recherchait ce type d’immersion en partant un semestre dans une université étrangère. « Je ne connaissais pas l’Asie et cela m’attirait. Mes cours ici sont dans la continuité de ma première année de Bachelor à La Rochelle. J’étudie toujours le management du tourisme, mais dans un contexte tellement différent ! » L’étudiante s’imprègne de mille sensations nouvelles, saveurs et mode de vie. « J’avais entendu parler de la gentillesse et du sourire des Thaïs, mais c’est autre chose de le vivre. Je fais des rencontres formidables. Mon objectif est de travailler dans des institutions de promotion de territoires. Ici, j’en découvre un, je l’observe et je m’enrichis. » 
 


Wanda Velin (Pays-Bas)

Comme beaucoup d’étudiants qui choisissent le Bachelor in Tourism & Hospitality d’Excelia Group, Wanda Velin n’imagine pas sa vie sans voyager. « J’aimerais, à mon tour, faire aimer les voyages aux autres, en créer pour eux, c’est mon projet professionnel. Si j’ai choisi Excelia Group à La Rochelle, c’est parce que l’école 
propose cette ouverture sur l’international.  » L’été dernier, l’étudiante a ainsi eu l’opportunité d’un stage de deux mois dans les îles Galapagos. La voici maintenant pour un semestre en Hollande, à Breda. « Cette fois, j’ai visé un pays d’Europe, je ne voulais pas un dépaysement trop puissant pour mieux me concentrer sur mes études, mais je suis quand même plongée dans un univers tout à fait neuf. Je suis partie toute seule à Breda, sans copine de ma promo. Comme ça, je n’ai pas d’autres choix que d’aller vers les autres. Ça ne m’est pas trop difficile, je suis d’un caractère plutôt sociable. Je m’adapte aussi à une organisation un peu différente des cours. Ici, nous travaillons surtout en groupe et nous avons beaucoup de préparation à faire par nous-mêmes. Cela demande de s’investir et c’est très instructif. » 


Emma Cuvelier (Autriche)

Un seul petit bémol : à Vienne en hiver, il fait froid ! En particulier pour Emma Cuvelier habituée aux douces températures de l’île de la Réunion où elle a grandi. Mais comme 
beaucoup d’étudiants du Bachelor in Tourism & Hospitality, elle est en quête d’expériences qui enrichiront sa connaissance du monde. « Je souhaite travailler dans l’évènementiel », dit-elle. À l’école Modul de Vienne, elle est en terre de découverte. « Non seulement je rencontre des Autrichiens mais ici, je côtoie des jeunes de toute nationalité, des Américains du Nord et du Sud, des Portugais, des jeunes des pays de l’Est, beaucoup d’étudiants viennent en Erasmus et c’est un vi
vier de rencontres qui m’ouvre sur d’autres cultures. Les cours sont en anglais. Or ce n’est pas la langue maternelle de tout le monde. Du coup, les gens font des efforts pour s’écouter, se comprendre, ils sont respectueux les uns vis-à-vis des autres. Personne ne ricane ni ne perturbe le cours. Les étudiants sont matures et les profs très attentifs. Bref, je suis vraiment satisfaite de ce choix de semestre d’expatriation à Vienne. »

Agnès Marroncl

sud ouestSud Ouest parution le Samedi 6 avril 2019

 

 


Téléchargez l'intégralité du supplément Sud Ouest